Service client : 05.59.21.33.02
Gratuit à partir de 130€
Paiement sécurisé e-transation
 
Le panier est vide

Les actualités du Domaine

Prochains événements, idées de recettes, vie du domaine... Partagez l’actu de Cauhapé et l’art de vivre le vin en Jurançon.

L'esprit de Cauhapé

Domaine CAUHAPÉ : Quatre Temps, Jurançon sec

Article du magazine LES5DUVIN
Journaliste : Marie-Louise Banyols

Au cœur du Béarn, dans le secteur de Monein, le domaine Cauhapé d’Henri Ramonteu, s’étend sur 47 ha de vignes escarpées plantées à flanc de colline, avec un terroir à dominante d’argile. C’est l’un des plus gros domaines de l’appellation Jurançon, il propose une large gamme de jurançons secs et doux. En quelques années Henri Ramonteu  en a fait une des références prestigieuses de l’appellation, il fait partie de l’élite des vignerons de Jurançon, son parcours l’a même conduit jusqu’à l’Académie des vins de France. Henri passe pour être le maitre du Gros Manseng et du Petit Manseng, tant ses moelleux sont d’un équilibre parfait entre fraicheur et sucrosité. Pourtant, petit à petit il a abandonné ses vins sucrés pour se concentrer sur les vins secs. « Le jurançon cherche une émancipation avec le sec qui se développe progressivement. Je suis le seul à faire plus de secs que de moelleux qui avoisinent les 60% dans l’appellation. La demande à l’international est d’ailleurs sur les secs qui représentent chez moi 80% des vins expédiés ». J’ai toujours eu un faible pour les vins de cette région car, ils sont proches de leur terroir, ils reflètent le Béarn, cette région à forte identité où l’on pratique abondamment le rugby, la montagne et le bien manger, en deux mots des vins de caractère.
Le Quatre temps est la version évolutive de la Sève d’automne qu’il a remplacée; il reflète une belle expression du terroir de Jurançon et de ses cépages locaux qui marquent la personnalité de ce vin: composé à part égale de petit et gros manseng dont les vignes âgées de plus de 30 ans poussent sur des sols argilo-siliceux issus d’un assemblage de deux parcelles. Après les vendanges manuelles,  le petit manseng étant vendangé en début de vendange, le gros manseng à la fin, l’éraflage est suivi d’une macération pelliculaire pendant 12 heures. Pressurage pneumatique avec sélection des jus. Fermentation en fûts de 3 et 4 vins. Elevage 8 mois en fûts puis 1 an de plus en cuve sur lies fines. Cela apporte une cuvée de grande complexité tant sur la multitude d’arômes que les différentes textures qui s’entremêlent au cours de la dégustation !
Elle offre un nez  frais, intense et franc, gourmand et mur : un panel d’arômes qui oscillent entre les fleurs de genets, le lila, l’ananas, la mangue le litchi fraîs et les zestes de pamplemousse, mais encore,  des arômes d’écorces d’oranges et de citron. On y trouve aussi des nuances de fruits secs et de pêches à chair jaune associées à des nuances vanillées, épicées et briochées. La bouche se révèle d’une très belle ampleur,  à la fois ciselée, croquante, et acidulée,  avec une belle longueur où l’on retrouve des notes gourmandes de fruits exotiques et d’épices. Un vin d’une magnifique complexité, finesse et fraîcheur en bouche. Un blanc gourmand, à la fois rond et vif, une belle réussite entre arômes, fraicheur et puissance! Je ne sais plus qui a dit: »Quand le vin transmet une émotion, qu’on y retrouve une profondeur, une histoire, la passion du viticulteur, alors c’est un vin qui dit vrai. »  
Garde 5 à 7 ans- Prix : 15,90 euros.

Bonjour de Cauhapé !

Avec la lettre Cauhapé, recevez chaque mois par courriel un condensé de l’actu qui fait vibrer le Jurançon.

s'abonner

Restons connectés

Twitter